AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 field of poppies ~ sergueïev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Sinclair

PSEUDO :
pvtti smith

AVATAR :
emily bador

CRÉDITS :
peach

NATIONALITÉ :
anglaise et malaisienne

Messages :
168

Age :
20


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: field of poppies ~ sergueïev   Lun 21 Sep - 10:46

mardi vingt deux septembre à neuf heure trente deux.
C'est trop bizarre d'être ici. Allongé sur ce lit, même s'ils sont aussi bien alignés qu'en prison... c'est bizarre. Parce que si je veux, je peux sortir de ce lit pour aller boire un verre d'eau, pour aller faire un tour dans le jardin... pour pioncer à la bibliothèque... Je peux faire à peu près ce que je veux. Et c'est une sensation assez dérangeante qui me garde éveillé, déjà qu’habituellement je ne dors pas beaucoup... Je crois que je somnole un peu, mais rapidement le nuit laisse place au jour qui s'échappe des volets qui mène au balcon. Je me retourne pour regarder autour de moi et je me rend compte que certains lits sont déjà vides. Ou peut être que personne n'est venu dormir ici cette nuit ? Je me tourne dans l'autre sens et émerge une demoiselle au regard assassin et une chevelure dorée sauvage et indomptable. Je l'observe d'un œil curieux, aplatissant comme je peux ma frange qui se donne toujours une allure bizarre au matin. Elle repique vers le ciel comme si elle voulait se faire la belle. Mais ce qui est sûr c'est qu'à moi ça me donne pas du tout l'allure d'une belle, comme si ça m'intéressait de toute manière. Mon regard croise celui de la russe, elle en a l'air en tout cas, je sais pas ça se trouve elle est française. Mais tout dans son  regard sent la Russie. Je m'extirpe de mon lit et fait mon lit au carré. Je souris légèrement parce que je pense que c'est une habitude que je vais garder, jusqu'à ce je sorte d'ici. Je garde un œil sur elle, parce qu'on sait jamais. Y a toujours cette habitude débile de te dire que tu la connais pas, qu'elle est en taule pour une raison, tu sais pas de quoi elle est capable la nana qui dort juste à coté de toi. Alors ouais je garde un œil sur elle, tout en terminant de mettre en place mon oreiller. Je récupère sous mon lit un vieux pull hyper confortable qui fera l'affaire pour aller faire un tour sur le balcon quand j'aurais récupéré une tasse de café. « T'en penses quoi toi d'ici ? » Je lui demande avec aussi peu de politesse que possible, je sais pas je suis faite comme ça. C'est même pas calculé, j'ai la voix rauque et peut avenante, le regard noir et les lèvres qui forment un pli mesquin, comme si j'étais là pour la juger. Alors que bon je m'en fiche, même si je suis curieuse d'avoir son avis là dessus, juste histoire de savoir si elle fait partit des débiles ou de ceux qui ont une chance de gagner ?


THEY SAY I'M MENTAL

“but i'm just confused ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sergueïev

PSEUDO :
la brindille.

AVATAR :
dasha.

CRÉDITS :
alaska

NATIONALITÉ :
russe.

Messages :
54


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: field of poppies ~ sergueïev   Lun 21 Sep - 22:34

Ça s'agite pas loin de moi. Il m'en faut pas plus pour me décider à émerger, ou faire semblant. Je me réveille en douceur. J’étouffe un bâillement avec grâce avant de m'étirer paresseusement tel un chat, mes jambes tendues jusqu'aux pointes, les bras au dessus de ma tête pendant quelques secondes. Je suis parée pour une nouvelle journée ici. Je remarque qu'une brune me lance parfois quelques secondes. Un sourire narquois éclot sur mes lèvres et semble bien vouloir s'y installer. J'attends qu'elle se mette à parler, je suis rarement du genre à m'imposer aux autres, surtout le matin lorsque je ne suis pas opérationnelle. J'écoute sa voix raisonner dans la pièce. Mes lèvres se pincent, formant une mince ligne rosée. « Ca t’intéresse ? » je demande sans amertume ou agressivité, mes prunelles bleutées la dévisagent en tentant de composer un air pseudo chaleureux. Je n'aime pas tellement parler inutilement, ne pas être écoutée. « Je ne suis pas rassurée d'être entourée de personnes potentiellement déviantes » j'annonce de son soprano d'un rythme maîtrisé. « Toi, par exemple, tu pourrais très bien avoir essayé d'étrangler ta propre mère parce qu'elle t'a poussé à bout et mon lit est à moins de deux mètres du tien » j'énonce d'une voix sereine en haussant les épaules avant que mes doigts ne capturent une mèche blonde qui obstruait mon champ de vision. Je pivote mon minois anguleux de poupée vers la brune dont la moue de ses lèvres lui donne un air encore plus gamin que le mien. « Mais est-ce que j'ai le choix ? Je m'y accommode sans mal » je déclare avec tranquillité avant de reposer ma tête sur mon oreille. Je n'ai pas envie d'être ici mais j'en ai besoin. C'est aussi paradoxal que douloureux à accepter. Parce que je n'ai pas ma place ici. J'attends toujours qu'on vienne me chercher, me tirant par le bras pour m'annoncer que tout ceci n'est qu'une vaste blague et qu'on m'offre ma liberté tant désirée. « Et toi ? » je lui retourne simplement alors que mes opales froides la scrutent en détail, les traits du visage plutôt décontractés.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sinclair

PSEUDO :
pvtti smith

AVATAR :
emily bador

CRÉDITS :
peach

NATIONALITÉ :
anglaise et malaisienne

Messages :
168

Age :
20


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: field of poppies ~ sergueïev   Mer 23 Sep - 18:49

Elle a un de ces regards la petite louve. Je serais presque sous la charme, sérieusement. Elle est bandante non ? Dommage qu'on partage pas le même lit, je crois que je pourrais me délecter de la regarder faire la gueule dès le matin. Non sans rire elle est mignonne, maintenant j'aimerais quand même bien savoir si elle est conne. Parce que je traîne pas avec des meufs qui sont plus connes qu'elle n'en ont l'air. Et puis ça gâcherait tout le charme de la nana quoi. Non mais je dis ça, mais en réalité, c'est surtout que je méfie un peu de la meuf qui dort pas loin de moi... aussi mignonne soit-elle. C'est un peu genre la base de la colocation, vérifier que la personne à coté n'est pas cinglé. Encore plus quand il s'agit d'une colocation de prison. En quatre ans je peux te le dire que j'en ait vu défilé des nanas timbré dans la cellule. Je trouve que ma question est assez pertinente, parce qu'elle laisse place à toute sorte de réponse. Y aura les teubés qui diront que c'est quand même CANON ici, alors que bon tout le monde comprend que je parle pas de la déco, mais du principe de l'émission. De nous, de nos gueules de taulards qui s'affichent sur un petit écran. Je me demande si y a réellement des gens pour nous regarder ou bien si l'émission va faire un flop dès la première semaine. Après tout, qui voudrait regarder des malfrats passer du bon temps dans un manoir ? Ouais j'avoue que moi je regarderais bien, juste pour souligner le coté malsain de la chose, genre en mode étude sociologique. Elle me demande si ça m'intéresse, certainement parce que j'ai eut encore un ton pas très avenant de la nana qui parle juste parce que c'est qu'on attend d'elle. « Bah ouais.. je demanderais pas sinon. » Elle comprendra vite qu'avec moi, si je m'en fous je demande pas. Elle me dit qu'elle est pas très rassurée et me sort un crime pour lequel je n'ai pas encore été accusé. Ce qui me fait légèrement sourire, le genre narquois. « Ça change pas grand chose de d'habitude tu sais, tu dois pas être en prison depuis longtemps pour dire ça. Dès fois t'attends des mois avant de savoir ce qu'à fait la tarée qui dort à coté de toi.... » Je parle en connaissance de cause. « Non j'imagine que t'as pas le choix, ici ou dans ta taule, c'est le même problème. » Sauf que là on a une piscine intérieur et un jacuzzi... Et moi alors ? « Moi... Je me demande si tout ça est réel ou bien si on est les détenus les plus teubés de toute l'histoire de la prison, pour avoir cru qu'on allait nous offrir une chance de rédemption.... » Je marmonne en défaisant le chignon mal fait qui retenait mes longs cheveux bruns. Je dois me poser un peu trop de question je crois... Je sais pas trop. C'est vital quand même de savoir si on est des gros débiles...


THEY SAY I'M MENTAL

“but i'm just confused ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sergueïev

PSEUDO :
la brindille.

AVATAR :
dasha.

CRÉDITS :
alaska

NATIONALITÉ :
russe.

Messages :
54


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: field of poppies ~ sergueïev   Jeu 24 Sep - 22:20

Je sens son regard peser sur moi un peu plus longtemps que ce qui est socialement acceptable. Mais je me tais et me contente d'afficher une moue indéchiffrable. Je tente de lui offrir une réponse qui satisfera au moins l'une de nous deux. J'esquisse un simplement sourire parce que j'ai l'impression que c'est inscrit dans la chair de mon front en lettres capitales que je suis une nouvelle. Enfin si on dire que 4 mois ce n'est rien ce qui est le cas à l'échelle d'une vie. Pour moi, ce fut les quatre mois les plus longs de ma vie, j'avais l'impression d'être devant un sablier dont les grains de sables refusaient de s'égrener. « Exactement mais j'ai encore l'espoir de ne pas trop m'y attarder pour avoir ce genre d'expérience. » je laisse entendre, car si ce n'est pas par le biais du jeu, je trouverai bien un moyen de sortir, légalement bien évidemment, on peut bien avoir des recours dans la justice française, il me faut juste un plan d'attaque. J'écoute avec une certaine attention sa réponse. Elle est aussi lucide que plombante, il ne faut pas que les faibles d'esprit viennent chercher du réconfort auprès de la demoiselle, c'est moi qui le dis. C'est à s'en tailler les veines limite. « Pour certains, on pourrait bien se demander » je tente simplement de plaisanter avant de soulever avec légèreté mes épaules. Je me dois quand même de lui offrir une répartie un peu plus sérieuse parce que son interrogation est loin d'être conne. « Non c'est qu'on a surement plus grand chose à perdre » je réponds à la brune, le bilan est sombre, aucun doute là-dessus. « Alors on est prêt à se raccrocher à n'importe quoi pour ralentir la chute » je continue simplement alors que mes prunelles la dévisagent un instant en m'y attardant quelques secondes. Elle fait si jeune et j'ai l'impression qu'elle connait le milieu carcéral depuis bien trop longtemps. « Et puis on a l'illusion de sortir un peu du quotidien minable que nous offrent les prisons » j'ajoute presque amère. Si on arrive pas jusqu'au bout de ce jeu, Murder House restera quand même une parenthèse plutôt agréable et pas trop dégueulasse à raconter à ceux qui voudront bien écouter.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: field of poppies ~ sergueïev   

Revenir en haut Aller en bas
 
field of poppies ~ sergueïev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MURDER HOUSE :: MANOIR DAWKINS - PREMIER :: La Yorkshire Room-