AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 black beauty w/ swan (01/10, 22h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Haynes

PSEUDO :
Moonriver

AVATAR :
nLindes

CRÉDITS :
twisted lips

NATIONALITÉ :
Irlandaise

Messages :
51


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: black beauty w/ swan (01/10, 22h)   Dim 27 Sep - 22:27

OOTD

Haynes évitait le sous-sol, sans savoir pourquoi. En une semaine, elle ne s'y était pas rendue une seule fois. Les autres évoquaient une cave pleine de bouteilles mais elle n'avait jamais bu une goutte d'alcool, c'est le problème d'être enfermée très jeune, avant d'avoir pu goûter à tous les vices développés à l'adolescence. Et puis elle maîtrisait si mal les réactions atypiques de son cerveau que la perte de conscience, la levée des inhibitions et toutes les réactions purement chimiques qu'on associait à la drogue ne lui donnaient pas très envie. Haynes réagissait mal, tout le temps, alors sous l'emprise de molécules inconnues, ça serait sans doute encore plus fâcheux. Elle avait eu vent d'une salle de projection mais ça ne la bottait pas vraiment : chez elle, on interdisait formellement la télé qui abrutissait et racontait n'importe quoi. Son papa avait une façon bien à lui de raconter les actualités, de tout déformer et d'occulter (mais à l'époque, elle l'ignorait) et il estimait que c'était suffisant. Alors pas de film, pas de dessins animés idiots, rien du tout. En prison, les détenues se battaient littéralement pour choisir le programme devant lequel s'avilir et elle restait en retrait, se calfeutrant en elle-même au lieu de jeter un regard curieux à la télévision. Mais aujourd'hui la curiosité prit le dessus. Haynes s'engouffra au sous-sol, ignora les pièces dont elle avait eu vent et s'arrêta net devant un cachot à glacer le sang. Elle le détailla sans crainte ou surprise, armée d'un détachement tout aussi glaçant. Haynes analysait, elle cherchait à comprendre ce qu'une telle pièce pouvait bien faire ici. Avait-elle été construite spécialement pour eux, pour les récalcitrants qui failliraient à l'épreuve de la sociabilisation ? Dans tous les cas, c'était une aberration et quand une silhouette furtive entra dans son champ de vision, Haynes entreprit d'éclaircir un peu ses pensées. « Tu crois que c'est une vraie pièce ou qu'elle a été créée exprès pour nous ? » Sa rationalité penchait pour la seconde solution. Personne n'avait un cachot dans sa demeure, c'était... inutile, incongru, n'est-ce pas ? Ses yeux papillonnant sur sa camarade s'ancrèrent de nouveau sur la pièce insalubre et elle l'imagina peuplée des siens, les irlandais du nord entassés dans pas bien plus grand pour ce qu'ils étaient. Catholiques, nationalistes, incapables de se taire face au traitement qu'on offrait aux leurs et soumis au bas de l'échelle du système carcéral. « Un de mes ancêtres a fait la grève de l'hygiène dans les années 1980 pour obtenir le statut de prisonnier politique. Avec les autres détenus, ils refusaient de porter l'uniforme, de se laver et tapissaient les murs de leurs... excréments. Mais ça n'a rien changé alors après il a fait la grève de la faim. Papa dit qu'il est mort comme ça, de faim, je sais pas si c'est vrai. »



BUT YOU ARE UNFIXABLE, I CAN'T BREAK THROUGH YOUR WORLD. 'CAUSE YOU LIVE IN SHADES OF COOL, YOU HEART IS UNBREAKABLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Swan

PSEUDO :
ALYEN.

AVATAR :
OLGA KURYLENKO.

CRÉDITS :
ANGEL DUST.

NATIONALITÉ :
UKRAINIENNE.

Messages :
63

Age :
37


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: black beauty w/ swan (01/10, 22h)   Dim 27 Sep - 23:35

C'est ce vert qui attire son regard. Elle doute que la blonde échappe à ces derniers aujourd'hui. Le bruler, elle devrait définitivement le bruler. Le jeter sans aucun doute. Son regard galope sans peine le long du corps de la demoiselle et son nez se fronce, seule preuve qu'elle a en effet prit note de la présence d'une autre personne dans les cachots. Ce n'est pas que ces derniers lui manque, bien au contraire mais Swan est une femme avec une mission. Elle a déjà repéré les salles principales, pourrait en faire le plan les yeux fermés et elle a décidé de s'attaquer aux différents niveaux. Les vieilles habitudes ont la peau dures. Elle en est à dix pas, dix pas avant que son chemin la porte au milieu de cette cellule. Ignorant la question de la blonde, elle se concentre sur son entourage, quelque peu glauque. Clairement mit en scène, si le but est de glacer le sang, elle imagine que les plus influençables en auront pour leur argent. - Quelle importance? S'ils ont fait installer cette pièce pour eux, clairement leur but a été atteint, on ne peut pas dire que la blonde ait l'air à l'aise. Sa tirade, et Swan commence à penser qu'elle ne finira jamais lui fait hausser un sourcil. Ça avait tellement peu de rapport avec le reste que c'en était presque drôle. Presque. S'avançant dans la cellule, la brune observe le bois servant de banquette et décide que cela peut supporter son poids quelques minutes. Les jambes croisées, le visage levé vers la blonde, elle ignore totalement sa précédente sentence. - Problème de communications darling? Ce n'est pas vraiment un jugement, surement pas venant d'elle. Juste une question, un vague intérêt, quelque part, de savoir si la blonde est naturellement prédisposée à se lancer dans des faits divers quelconques. Et surtout sans intérêt aucun.


wicked witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haynes

PSEUDO :
Moonriver

AVATAR :
nLindes

CRÉDITS :
twisted lips

NATIONALITÉ :
Irlandaise

Messages :
51


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: black beauty w/ swan (01/10, 22h)   Mar 29 Sep - 22:32

Quelle importance ? Haynes jeta un coup d'oeil surpris à Yalena, ses grands yeux écarquillés lui donnant l'air d'un faon pris dans les phares d'une voiture. Mais l'importance était considérable, parce que d'un côté ils évoluaient dans un manoir supposé empli de mystères pour recouvrer leur liberté et de l'autre... ils devenaient un véritable spectacle, des acteurs ignorant leur script évoluant dans un décor en papier mâché dans un monde dont les valeurs la dépassaient déjà. C'était mal, et si Haynes n'avait pas accompli que des choses brillantes dans sa vie, elle n'en perdait pas moins ces notions et elle n'aimait pas l'idée de participer sans le savoir à un show dépossédé de tout. Parce qu'elle jouait sa vie, presque de façon littérale, et on ne devait pas plaisanter avec ces choses-là. « C'est important que ça soit vrai. » souligna-t-elle de sa voix fluette, incapable d'argumenter plus en avant le brouillon de ses pensées. C'était important, voilà tout. Parce que si tout ça n'était qu'un divertissement, qu'un jeu, ça signifiait que les règles pouvaient être réécrites, que rien n'était sûr et surtout pas la liberté promise. Et elle avait besoin d'y croire. Moira ne comprit pas vraiment pourquoi elle embraya sur cette histoire qui lui tenait à coeur. Elle imaginait juste son oncle barbu dans une cellule pas bien plus confortable même si c'était ridicule et qu'aucun prisonnier ne vivait réellement dans un cachot tout droit sorti du moyen-âge. Mais papa exagérait toujours tout et Haynes, enfant, était comme tous les autres : un véritable buvard, qui retenait, imprimait et croyait tout. Incapable de prendre conscience de son anecdote qui tombait à plat (et plutôt deux fois qu'une), elle la finit sans déceler les signes de désintérêt profond affichés sur le visage qui lui faisait face et qui ressemblait trait pour trait à tous ceux qu'on affichait en couverture des magasines et qu'elle confondait toujours. Ce qu'elle réalisait en revanche, c'est qu'on n'en croisait pas beaucoup dans la vraie vie et que ça les rendait presque irréel. Swan la surprit pour la seconde fois en l'espace de quelques minutes et elle osa un pâle sourire. « Je parle pas beaucoup d'habitude alors j'essaye... » Et c'est un échec mais ce n'est pas ça qui comptait, ce qui comptait c'était sa bonne volonté. Non ? Haynes se sentait un petit 9, le 9 de la confusion qui se mêle au 1 et 3 de son baromètre personnel. Ses opales marines scannèrent longuement sa camarade avant de lui retourner sa question. Swan ne parlait pas beaucoup et elle semblait encore plus lointaine qu'elle, intouchable. Peut-être qu'elle était comme elle, différente sans vraiment comprendre en quoi c'était justement différent, d'être comme ça ? « Toi aussi ? »



BUT YOU ARE UNFIXABLE, I CAN'T BREAK THROUGH YOUR WORLD. 'CAUSE YOU LIVE IN SHADES OF COOL, YOU HEART IS UNBREAKABLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: black beauty w/ swan (01/10, 22h)   

Revenir en haut Aller en bas
 
black beauty w/ swan (01/10, 22h)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MURDER HOUSE :: MANOIR DAWKINS - SOUS-SOL :: L'ancien cachot-