AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 one for the road w/ köhl (30/09, 08h35)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Haynes

PSEUDO :
Moonriver

AVATAR :
nLindes

CRÉDITS :
twisted lips

NATIONALITÉ :
Irlandaise

Messages :
51


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: one for the road w/ köhl (30/09, 08h35)   Lun 28 Sep - 0:09

OOTD

La salle de bains était définitivement sa pièce préférée. C'était si bon de se préparer des baignoires qui sentent bon, qui moussent et qui rendent la peau douce. Haynes y laissait tomber des pétales de fleur et des gouttes d'huiles essentielles au gré de ses envies et s'accommodait presque des autres détenus. Presque oui, parce qu'elle tâchait quand même toujours de faire ses virées bain royal tôt le matin ou tard le soir pour éviter un partage de baignoire inopiné. Ce matin-là, nulle âme qui vive ici et Haynes profita autant qu'elle le put des bienfaits de l'eau et des produits d'hygiène autres qu'un savon rêche sur sa peau de môme, encore toute douce. Elle s'emmitoufla dans un des peignoirs mis à leur disposition (le rêve) et farfouilla sans arrière-pensée dans les tiroirs regorgeant de produits de beauté, dont l'utilité de certains lui échappait complètement. Elle étala devant elle des outils tout droit sorti d'une torture moyenâgeuse (un recourbe-cils) et le nécessaire de maquillage, juste pour essayer. Haynes ne se maquillait pas, jamais. Elle avait essayé, une fois. Avant de partir à l'école, elle avait chipé le nécessaire à sa maman et avait tenté une minuscule intrusion dans ce domaine. Ses joues rosies, ses cils étirés à l'aide d'un mascara brun et surtout, du rouge sur ses lèvres. Un joli rouge de madame, bien trop voyant sur ses lèvres déjà pleines. Haynes était partie comme ça, se faufilant à l'extérieur en oubliant de ranger ses méfaits. Maman n'avait rien dit. Papa l'avait traitée de pute, parce que ce sont les putes qui se maquillent, pas les autres. T'as envie d'être une pute ? Non, avait-elle répondu. Un non et c'est tout, il avait débarbouillé ses lèvres pigmentées de son mouchoir sale et Haynes n'avait plus jamais réessayé, par crainte de décevoir ou de mal agir. Mais elle n'aimait pas ses allures d'enfant, son visage qui inspirait toujours des bons sentiments quand elle n'en méritait pas autant et cet air de Peter pan qui lui collait désespérément à la peau. Alors elle fixa avec une détermination nouvelle le visage qui lui faisait face dans le miroir et entreprit de le grandir un peu. Juste d'un côté, juste pour essayer. A gauche, elle était Máire (prononcé Moira, l'orthographe qu'elle avait choisi pour la prison, par facilité) Haynes avec ses grands yeux clairs et son teint de pêche et de l'autre... elle espérait ressembler à quelqu'un de son âge, le vrai, pas celui indiqué sur son visage. Les joues fardées, des yeux de biche lourdement maquillés et des lèvres carmin. Même ainsi, elle ressemblait à une mini-miss, ces pauvres mômes utilisées par des mères ayant définitivement des problèmes à régler...



BUT YOU ARE UNFIXABLE, I CAN'T BREAK THROUGH YOUR WORLD. 'CAUSE YOU LIVE IN SHADES OF COOL, YOU HEART IS UNBREAKABLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Köhl

PSEUDO :
Lucas Tynnewick

AVATAR :
Alice Kelson

CRÉDITS :
La Peste

NATIONALITÉ :
Allemande

Messages :
231


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: one for the road w/ köhl (30/09, 08h35)   Mar 29 Sep - 0:31

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris le soin de me maquiller au quotidien. Or depuis le début de l'aventure, ce luxe était redevenu comme nécessaire. Ces produits formant un masque, une barrière me séparant d'u monde extérieur. Mon facies, mon expression étant changée par ces artifices. Je m'apprêtais à aller faire mon ravalement de façade quotidien quand j'apercevais que la salle était de bain était déjà occupé par Haynes, Moira de son prénom. Mais bon, la tradition pénitentiaire voulait que l'on ne s'appelle que par notre patronyme… Soit, j'avais déjà vu ce dont était capable quand il était en colère. Cela dissuadait fortement de recommencer. Je regardais la jeune femme se maquiller, fait étrange pour cette demoiselle qui paraissait si jeune :
On dirait une enfant qui tente de faire comme les grands.
Je m'approchais un plus d'elle, admirant la différence notable entre les deux côté de son si charmant minois. Le ying et le yang / le noir et le blanc, je ne saurais réellement vous dire. En tout cas ce qui était sûr, c'est que la métamorphose était pour le moins réussi:
On dirait deux femmes différentes, réellement.
Une femme/enfant et une autre plus mature. Le masque du maquillage dissimulant chez elle aussi sa nature profonde pour offrir aux yeux du monde un tout autre personnage. Celui qu'on a voulu être et non celui que l'on est par défaut. Là est toute la nuance, l'ambiguïté avec laquelle je m'amusais depuis le début de l'aventure et donc je comptais bien continuer à user, je dirais même plus à abuser.



Δ Et tout s'envole en fumée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
one for the road w/ köhl (30/09, 08h35)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MURDER HOUSE :: MANOIR DAWKINS - PREMIER :: La salle de douches-