AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 supreme - 21/09 // 3h13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Lodde

PSEUDO :
odoyá

CRÉDITS :
loulouklabest

NATIONALITÉ :
(IT)

Messages :
117


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: supreme - 21/09 // 3h13   Lun 21 Sep - 0:42

rizzo

Les réunions en comité inconnu ne sont pas propices à l'épanouissement de Lodde. Il avait pu arriver que, poussé par une force de volonté supérieure à sa nonchalance, il se soit ouvert à un quelconque dialogue aveugle avec le monde. Mais l'année et demi passée entre quatre murs l'avait vite remis à sa simple condition de mortel. Mortel plaisantin en groupe restreint, muet le reste du temps.
La norme avait alors voulu qu'une fois le malaise général post-arrivée passé, les chacun se soient rendus ici et là pour conquérir leur lieu de vie. Lui avait avait avant tout déposé ses quelques affaires dans sa chambre. La question s'était posée. Cadenas ou pas ? Les suspicieux matons leur glissaient toujours des 'n'oublie pas qui tu es'. Et prends toi dans la gueule ta condition de taulard. Alors oui, si suspicion il y avait, cadenas se valait. La valise était bouclée, cadenassée, rangée sous son lit (le premier, le plus proche de la porte : pour s'évader au plus vite). L'italien s'était alors libéré de ses fripes de marque au profit d'une large chemise et d'un jean. Liberté retrouvée.

Lodde, dans cette nuit de marbre, revit alors la fraîcheur présente. Loin d'ici, à Volterra, les vieux ronflent et leur souffle fort perturbe le sommeil des plus fragiles. L'air y est chaud et pesant, on sait que demain la température frôlera les trente degrés et que "i muri di pietra saranno bollenti". Loin d'ici, a casa, les parents dorment paisiblement. L'enfant n'est plus coupable, il est maintenant comédien. C'est une sacré montée de marches tout de même.
"Rizzo" l'idée était claire. Esquiver le monde et se tomber dessus. Dans ce coin de hall obscur, il s'assoit à côté d'elle, en bas de cet escalier blanc brillant. Et c'est leurs mains et corps qui viennent assombrir les reflets.



mélange de noir avec le blanc,
jeu de reins, jeu de vilains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rizzo

PSEUDO :
casseurs flowters.

AVATAR :
p. edwards.

CRÉDITS :
golders + anaëlle.

NATIONALITÉ :
anglaise & italienne.

Messages :
49


MessageSujet: Re: supreme - 21/09 // 3h13   Mar 22 Sep - 10:23

Rizzo s’éloigne de la foule, du bruit, pour pouvoir regagner les cuisines et y trouver de quoi boire. Du vin de préférence. Ca lui avait manqué de ne pas avoir un bon vin en prison, c’est terrible. Heureusement, la production a prévu ce qu’il faut, ou peut-être qu’il s’agissait même du maître des lieux, ce n’est pas du vin acheté en grande surface qu’elle trouve là. Rizzo déplore le Cannonau et la Sardaigne, tellement nostalgique de son pays que, l’espace d’une seconde, le vin rouge qu’elle a dans son verre ne lui remonte même pas le moral. Mais son regard change de direction et tombe sur la cuisine, le luxe dans lequel elle se trouve, et Rizzo sourit à nouveau. Toujours mieux que cette foutue prison. Elle récupère le verre entre ses doigts et se décide enfin à sortir de là pour ne pas rater quoi que ce soit, peut-être qu’il va y avoir une quelconque animation pour leur première soirée ici. Mais Rizzo traîne des pieds, tout est ennuyant ici, elle a juste hâte de pouvoir retrouver Lodde à nouveau. Il a fallu se socialiser plus tôt et, pour être honnête, c’est clairement son élément à Rizzo, ça lui rappelle simplement la fac et s’il y a bien une chose qui lui manquait plus que tout en prison, c’était bien de jouer aux mannequins. Un soupir passe les lèvres de la blonde alors qu’elle prend place sur les marches en marbre et attend sagement que Lodde arrive. Il ne tarde pas à arriver, à s’asseoir à ses côtés et sa main libre rejoint la sienne pour mêler leurs doigts, son épaule retrouve celle de Lodde et elle pose sa tête contre la sienne en soupirant un peu, fermant les yeux. « C’est ce genre d’endroit que j’aurais aimé avoir. » Elle murmure, en italien, déjà fatiguée d’avoir tenu l’anglais toute la soirée, et elle redresse ensuite son regard vers Lodde pour lui sourire un peu. « La prison t’as rendu encore plus beau, est-ce que c’est possible ? » Rizzo demande en riant un peu et regarde ensuite autour d’elle, écoutant les quelques éclats de voix qui arrivent de plus loin. « Il y a certains cas ici, hm. »



change, change your life,
take it all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lodde

PSEUDO :
odoyá

CRÉDITS :
loulouklabest

NATIONALITÉ :
(IT)

Messages :
117


INFOS DU RÉSIDENT
CAGNOTTE: 10 000£.
CRIME: non découvert.
SOCIABILISATION:

MessageSujet: Re: supreme - 21/09 // 3h13   Mar 22 Sep - 15:30

Elle vit sa réalité de princesse. Son aboutissement. Ce à quoi elle travaillait, là-bas, à la maison. Lodde lève la tête, scrute le plafond, le lustre, le marbre blanc qui rafraîchit l'ambiance. Les vases, les escaliers qui entourent l'espace. Lui ne se sent pas dans son élément. Pas après un an et demi à se battre pour un mètre de plus dans la cellule. "Je sais" il souffle "Tu te sens chez toi?", tu te sens bien? Leurs voix se mêlent, chantent leur langue tant aimée. Est-ce permis? Ca risquerait de froisser les spectateurs anglais qui les observent. Mais la force des retrouvailles prime sur la bonne conduite. Et si la production les menace sans doute qu'ils se calmeront. Mais c'est leur meilleur buzz, deux âmes qui savent par avance que l'un devra se sacrifier pour que l'autre gagne. La liberté n'a jamais été gratuite. Ce contact rend les choses plus compliquées, plus irréelles. Un an et demi, des lettres, puis le silence. Des nouvelles par la famille, un ami ou deux, puis rien. "J'ai pris du muscle" Lodde rigole, bombe le torse "Un vrai caïd tu sais". C'est bien d'en rire maintenant, mais à son arrivée c'était la seule manière de se faire une place. Blanc, grand mais pas très en chair, il a fallu prouver aux autres que sa grande carrière de sportif n'était pas qu'une simple invention. Il glisse ses mains dans les mèches blondes de l'italienne, se penche, l'embrasse. Pas le même goût qu'avant. "Des cas?" il hausse un sourcil "Comme toi tu veux dire?", ses lèvres s'étirent en un semi-sourire. Presque deux ans, c'est long. "Alors, qu'est devenue Rizzo entre quatre murs"... Plus sûre d'elle, plus envoûtante.



mélange de noir avec le blanc,
jeu de reins, jeu de vilains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: supreme - 21/09 // 3h13   

Revenir en haut Aller en bas
 
supreme - 21/09 // 3h13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MURDER HOUSE :: MANOIR DAWKINS - REZ :: Le hall :: Les escaliers-